Gilles me contacte pour faire une surprise à son pote Hugo, pour son enterrement de vie de garçon.

L’idée de départ était d’aller dans les Gorges du Verdon, faire une grande voie et passer la nuit en paroi. La météo en décide autrement et c’est à Collias que va se dérouler leur histoire. J’avais prévenu Gilles lors de nos échanges téléphoniques, il y a moins de «gaz» dans les Gorges du Gardon mais le cadre est splendide et l’ambiance aérienne incroyable.

Le samedi matin, ils partent de Paris et je les récupèrent à Avignon. Nous allons manger dans un petit resto très sympa de Collias. Puis ils vont se baigner dans le Gardon. Je les retrouve vers 16h pour aller grimper ; la falaise est passée à l’ombre.

Vers 18h30 nous partons chercher le matériel de bivouac pour installer Hugo et Gilles pour leur nuit suspendue. Pour accéder au portaledge situé 10m sous le sommet de la falaise, ils descendent en rappel. Ils sont installés vers 21h et je reste un moment avec eux pour partager les émotions fortes qu’ils vivent, ainsi qu’une petite bouteille de champagne.

Voici ce qu’a écrit Hugo de cette expérience en paroi :

Bivouaquer en falaise était un rêve, Gilles et moi y pensions depuis un moment, mais se jeter a l’eau est compliqué vu le prix du matos et la technicité de l’opération ! Fred nous a vraiment rassuré, et grâce a son expérience, et ses connaissances techniques, l’opération fut possible!

C’est un peu angoissé que nous nous sommes installés, mais la pression est rapidement redescendue pour laisser place à la contemplation!

Incroyable expérience! qui pourrait croire que dormir dans un « hamac » sur une paroi, suspendu a 100m du vide aurait un tel impact sur nos âmes!

Merci Fred!

 

Je viens les récupérer le lendemain matin vers 6h30. Ils remontent sur corde pour aller de nouveau toucher la terre ferme, comblés par cette expérience qui les a enchantés.

Je les ramène ensuite à la gare d’Avignon pour prendre leur train.

Gilles et Hugo vont conserver le souvenir d’une aventure marquante, je suis très heureux d’y avoir contribué.