Si la thématique du séjour est la grimpe et le yoga, il tient essentiellement au fait de l’atmosphère de convivialité et de détente placé dans un cadre exceptionnel.
Quelle belle énergie et quelle vitalité ont animé ce petit groupe de femmes sur l’île de Kalymnos pour vivre des moments intenses et conviviaux.
Les participantes : Myriam, Florence, Émilie, Ana, Marie et Shéhérazade

L’arrivée

Je récupère tout le monde à 10h30 à Potia. Certaines sont arrivées la veille et ont dormi à Mastichiari, les autres ont voyagé de nuit et fait un bout de nuit à l’aéroport d’Athènes. Le soleil, l’ambiance et la température (35°) efface l’hiver français et l’inconfort du trajet.
Nous allons à l’hôtel déposer les affaires et je les emmène se restaurer à l’Ethereal. La salade éponyme fait un carton plein : 7/7 ! Après cela je leur montre la plage en dessous de chez moi (et de l’Ethereal) : ombragée, avec un tapis d’algues séchées et très peu fréquentée. Le spot est apprécié.

La petite plage bien tranquille !

Plaisir de la baignade entre copines…
Je passe les récupérer à 18h30 à l’hôtel et nous allons manger chez Manolis. Le charme du personnage, des lieux et de sa cuisine opère sans mal ! Le saganaki «opa» fait toujours son petit effet et en plus c’est délicieux ! Nous allons ensuite faire la découverte de l’Azul, c’est un incontournable ! «Lapu Lapu», «Bramble» et «Passion Lover» emportent la mise pour cette tournée de cocktails. On ne s’éternise pas, demain matin on grimpe !

Première soirée à l’Azul, ce n’est pas terminé que cela a déjà un gout de reviens-y !

Oui cela se passe pas trop mal…

Kasteli et Azul

Nous retrouvons à 7h30 au Monster Café. La veille nous nous étions mis d’accord sur ce que les filles souhaitaient prendre pour le petit dej’ : yaourt grec avec des fruits frais et des céréales et une omelette. les boissons sont commandées le matin même. J’avais donc passé commande à Saskia et le service a ainsi été effectué rapidement, la préparation ayant été anticipée.

Le cadre du petit déjeuner
Une fois la collation terminée, nous partons pour le secteur de Kasteli. Il se prête très bien à l’évaluation de mes novices, ou presque, de l’escalade. Il s’avère que le groupe est assez homogène. Les progrès se font à vu d’oeil, chacune se familiarisant bien vite, voie après voie, à la verticalité, la hauteur et le rocher.

Les ajustements de la première sortie de grimpe

La marche d’approche pour Kasteli
Nous allons au Super Mario pour boire un verre et déjeuner. Une petite brise marine et l’ombre donnée par un immense arbre apaisent et ravissent le groupe après leur première matinée de grimpe. Après le repas, elles retournent à la plage de la veille par des chemins de traverses.

Ambiance Super Mario
Après la séance de yoga prodiguée par la belle Éva, nous allons dîner à… l’Azul. Le vin blanc est à l’honneur, l’ambiance est excellente et amplifie la cohésion du groupe.

La séance de yoga dans un cadre…euh… pas mal.

Azul : amplificateur d’affinité

Rires…

…et quiétude.

Noufaro et Tsopanakos

On se retrouve à 7h30 pour le petit dej’ et nous partons à Noufaro pour notre deuxième jour de grimpe. Les gestes de bases sont acquis et la grimpe s’améliore longueur après longueur. C’est pour moi un régal d’observer les progrès évidents de chacune.
La pause d’après grimpe se fait au Sofrano et je les dépose ensuite à la plage à succès ! Nous nous retrouvons à 19h30 pour la deuxième séance de yoga et nous allons ensuite manger au restaurant Tsopanakos. C’est jour de fête, nous avons la chance d’avoir une table car beaucoup sont réservé. Jour de fête, il y a donc du mouri (chèvre migeoté a feu doux pendant 15h avec du riz et des épices), un plat typique de fête de Kalymnos. Nous prenons des entrées à partager : feuilles de vigne (dolmades) délicieuses et tzatziki. Puis le plat arrive ! Énorme assiette pour chacune qui n’en mangeront pas la moitié ! C’est fête, alors il y a de la musique, traditionnelle. C’est bien ! Bon on demande l’addition, qui comme le plat fut copieusement longue. On a donc bien profité de la musique… Pour digérer, car c’est à coté, on passe à l’Azul ! C’est une autre ambiance… Et comme nous sommes appréciés, on nous offre un petit dessert. Plus personne n’a vraiment faim mais c’est délicieux et tout disparaît. On ne se couche pas de bonne heure mais tout le monde est repu et ravi.

Le yoga pour la détente, l’équilibre… et les abdos !

Poets, la Kambuza et le Nadir

Petit dej’ au Monster à 7h30 puis on va grimper juste au dessus, sur les falaises de Masouri. Nous allons au secteur Poets sur des voies fraîchement équipées par Claude Idoux. Toutes commencent à prendre leur marque, la fluidité et la confiance se fait sentir pour certaines, c’est très prometteur !

La grimpe, un sport d’équipe

Concentration et détermination

Florence randonne !

Les Copines de Voyage avec les copines de Kalymnos… (si,si regarde derrière !)
C’est à l’unanimité que nous retournons à l’Ethereal pour la collation d’après-grimpe.

Les filles, la salade, Telendos…
C’est ensuite plage à proximité puis yoga à 19h30…

Eva…

… Éva et le groupe…
…et nous atterrissons à la Kambuza pour le repas du soir. Au retour, on s’arrête au Nadir pour boire un verre et jouer aux fléchettes.

La journée avec Dimitri

Initialement prévue comme une journée de repos, ce fut sans doute la journée la plus fatigante du séjour. Pas de yoga pour cette journée que je sais bien longue, la séance sera rattrapée les jours suivants. Donc après le petit dej’, nous allons à Potia, aux «Thermes» où se trouve le centre de plongée de Dimitri (ainsi que son restaurant). Nous arrivons à 10h pour notre rendez-vous et je pars aider Dimitri pour aller récupérer le bateau au port de Potia.

Captain Fred
Nous serons seuls sur le bateau, nous pouvons donc faire le programme que nous souhaitons. Dimitri, un personnage avec un coeur grand comme ça, nous emmènera sur le site pour aller voir des dauphins. La mer est bien agitée ce jour là et nous nous contenterons de nager en pleine mer ! Nous partons ensuite pour aller faire un peu de Deep Water Solo. Les voies, même la plus facile, sont un peu trop difficiles pour les filles. C’est l’occasion de mener un gros combat, faire trois mouvements et de tomber à l’eau ! Dimitri enchaînera la voie (5c) pied nu devant un public féminin conquis par cette performance ! Nous poursuivons notre route jusqu’au petit port de Rina pour la grosse activité de la journée : la traversée de 250 mètres au nom de Socratic Swimming Lesson. Nous parcourrons la distance en environ 3 heures. Ce fut un moment exceptionnel de dépassement de soi même, de découverte de la grimpe à l’horizontal dans un cadre somptueux. La cohésion du groupe dans toute sa splendeur ! Nous partons ensuite à Pserimos pour aller manger et faire un plouf dans la piscine d’un hôtel. Le retour sur une mer bien mouvementée voit la petite troupe accuser le coup d’une journée bien remplie, riche en émotion. Le repas du soir se fait sur la terrasse de mon studio en apéro dînatoire. Je m’occupe du vin (grec) et les filles apportent les victuailles. La journée se termine sur ce moment de partage savouré par tous.

Summertimes et Pirates bay

La grasse mat’ est appréciée à sa juste valeur ! La séance de yoga ouvre la journée à 9h30. Nous allons bruncher au Monster par la suite.C’est au secteur Summertimes que se fait la grimpe. Le secteur est à l’ombre l’après-midi, il porte bien son nom ! La veille a connu un saut qualitatif pour Marie entre autre. Il s’agit d’un saut quantique ! Elle randonnera dans un 6a+ ! Myriam, totale débutante lors de son arrivée, est impressionnante de régularité dans sa progression. Elle terminera le séjour en avançant sans mal dans un 5c+. Emilie, qui a débloqué son placement de pied deux jours auparavant, accuse un peu le coup en cette fin de séjour. Il en est de même pour Florence. Les petites chutes montrent sa vaillance mais la fatigue est là. Ana, discrète, s’extraira de sa zone de confort mais n’arrive pas encore à faire suffisamment confiance à ses pieds.

Pas une chèvre à Summertimes

Concentration d’Émilie avant de se lancer

Stylisation…
Nous allons ensuite à la plage des Pirates où se trouve Eva et Shéhérazade. Moment magique sur cette plage où nous nous laissons envelopper par la pénombre et porter par la saveur de poissons fraîchement pêchés.

Pas facile la vie à Kalymnos

C’est pas la plage des Pirates pour rien !!

De la complicité…

Délicieusement méditative…
Et pour ne pas perdre la main et se délecter des lieux de ce qui est devenu le repère, nous allons prendre un cocktail à l’Azul… pas qu’un seul d’ailleurs…

Atmosphère feutrée.

Irox, le Rita et l’Azul…

Séance de yoga à 9h30, brunch au Monster. Puis à 14h nous prenons le bateau pour Telendos. Shéhérazade descend au petit port et va se baigner sur les plage de sable de Telendos. Le reste du groupe continue le trajet en bateau pour aller de l’autre côté de l’île pour aller grimper à Irox. Les filles n’ont pas le même ressort, les doigts sont un peu douloureux et l’énergie n’est pas à son maximum. Il n’empêche que cette grimpe au milieu de nulle part les ravies toutes. Nous aurons aussi droit à la visites des autochtones… comme quoi le site n’est pas complètement désert !

«Il est bien ton doigt mais je préfère tes cacahuètes !»

Démonstration de grimpe : bien utiliser ces papattes !
C’est un classique et le timing est maintenant bien calé, nous retournons à pied au port de Telendos. L’heure de départ nous permet d’avoir quasiment intégralement de l’ombre sur tout le trajet de retour. Cette balade est somptueuse et enchante tout le monde. Nous retrouvons Shéhérazade au Rita où nous prenons différents mezzés dont du poulpe à l’huile et au vinaigre qui plaira beaucoup. La veille, c’était l’anniversaire d’Ana. Il s’agit de la dernière soirée alors nous allons fêter cela… à l’Azul ! La caïpirinha est le choix de la belle brésilienne servie en mode collectif ! La soirée se prolonge pour savourer la superbe complicité créée pendant ces quelques jours.

Partage…

…dégustation…

…ambiance…

…complicité…

Départ et prolongation

Après le petit dej’ au Monster, j’emmène tout le monde à Potia. Quatre prennent le bateau pour Kos, certaines restent pour la nuit : c’est le sas de décompression avant de retrouver l’hiver français (l’auteur de ses lignes fait un peu trop son malin !!). Ana et Marie restent sur Kalymnos deux jours de plus. C’est l’occasion d’une soirée à la Cantina à Kantouni, de découvrir une plage sauvage du côté de Vlyhadia et accessoirement de faire leur première grande voie ! 3 stripes, voie de 175m en 5c+ au secteur Spartacus. Initiatique et éprouvante pour l’une, quasi-rando pour l’autre, une expérience qui les a enchantées et qui devra être digérée pour être appréciée à sa juste valeur.

3 stripes and 2 beauties

L’aventure en grande voie…

Des filles au top !