Gabriel me contacte début septembre pour sa venue le 7 octobre. Il souhaite grimper sans soucis de logistique. Je joue alors mon rôle d’organisateur pour lui trouver un hôtel, l’accueillir à l’arrivée du bateau à Potia et le transporter pour aller grimper sur les différents secteur de l’île. Le séjour est aussi une opportunité de découvrir la cuisine locale, nous irons dans différents restaurants autour de Masouri. L’un des meilleurs et des plus sympathiques est sans nul doute la Kouzina tenue par Manolis à Myrties, à 30 mètres de l’hôtel. Nous irons à plusieurs reprises ! De plus sa terrasse donne sur Telendos et le soleil couchant : magique !

Il fait encore chaud à cette période et la grimpe se fait à l’ombre. Je choisis les secteurs en conséquence. L’île présente actuellement près de 3000 voies réparties sur 65 secteurs, il est alors tout à fait possible de grimper tranquillement… dès que l’on choisit de s’écarter un peu de Masouri. Une majorité de secteurs sont à l’ombre le matin. Le rythme se cale donc sur le soleil. Nous partons le matin entre 7h et 9h, en fonction de l’exposition. Nous passons au Sofrano (coffee…on sight !) prendre un expresso et une bogatsa (pâtisserie à la crème et à la cannelle). Ce café est un lieu convivial où se donnent rendez-vous les grimpeurs pour partir grimper. Il est à la sortie du village de Masouri proche des falaises emblématiques de l’île comme Grande Grotta mais aussi de secteurs accessibles en terme de niveau comme Poets.

Carte de Kalymnos et de ces falaises

Gabriel grimpe jusqu’à 6c/7a. L’île regorge de voies entre 6a et 7a. Les profils sont variés avec beaucoup de voies en dalle et verticales. Il y a bien sûr du dévers et les voies à colonnette (tufa) qui font la particularité de l’île (pour sa quantité). Avec Gabriel nous avons essentiellement grimpé sur le «gris» de Kalymnos. Gabriel a aussi gouté à la spécificité de l’île à Ghost Kitchen dans la voie «Remember Wadi Rum».  Nous sommes aussi allés à Symplegades, à Little Verdon, , Ivory Tower, the Beach et ET. Tous ces secteurs offrent une grimpe splendide et variée dans des niveaux allant de 5b/c à 7b/c.

Nous avons aussi effectué une traversée pour aller à Telendos. Ce petit bout de terre, décroché de Kalymnos en 554 de notre ère à la suite d’un tremblement de terre, se situe à environ 700m de Kalymnos. Des navettes régulières permettent de s’y rendre. Nous avons été au secteur Eros : superbe grimpe sur grosses prises et mouvements amples. C’est un secteur de l’après-midi. Une fois la grimpe terminée, une belle balade permet de revenir au petit port de Telendos, d’y savourer une Mythos et de manger au bord de l’eau.

Il est important de gérer un temps de repos pour permettre à la peau des doigts de se reconstituer et à l’organisme de faire le plein d’énergie. J’emmène Gabriel faire le tour de l’île. Nous passons à Vlychadia, une petite baie splendide et un resto excellent en bord de plage : le Paradiso ! Ça ne s’invente pas… Nous continuons notre tour en passant à Vathy, le village à l’intérieur des terres. C’est un îlot de verdure au milieu des sols arides de l’île. Nous finissons à Emporios, un village à l’autre extrémité de l’île, pour diner chez «la Dame». Elle propose une cuisine excellente et copieuse.

Après 8 jours passés ensemble, je laisse Gabriel pour recevoir les participantes d’un séjour de Yoga-Escalade. Gabriel s’en ira de Mirties pour aller loger à Emporios, à l’autre bout de l’île.

Ces quelques jours furent un vrai régal créant une véritable complicité avec Gabriel.